lundi 10 mars 2014

Salade de betteraves jaunes, à la feta, à l'aneth et à la menthe


Pendant que quelques blogueuses françaises commencent déjà à parler de printemps et qu’une des leurs, dont j’aime beaucoup le blog, pousse l’audace de nous montrer en photo une fleur printanière complètement éclose sur son terrain, entourée de gazon déjà vert (quelle injustice!), nous, pauvres nordiques du Québec, croupissons encore et pour longtemps, j’en ai bien peur, sous presque un mètre de neige gelée par strates extrêmement dures, ce qui ralentit la fonte bien évidemment. Est-ce vraiment ainsi qu’on encourage ses cousines lointaines? L’envie est aussi un sentiment qui existe de ce coté-ci de l’Atlantique avec lequel j’aime flirter le moins souvent possible. Alors, S.V.P, un peu de retenue les filles!;)

Voilà la primula photographiée récemment dans le Vexin non loin de Paris par Gracianne du blog Un dimanche à la campagne. Cette fleur hâtive a suscité chez moi un vilain sentiment d'envie. 

Comme le printemps ne semble être qu’une vue de l’esprit ici au Québec, d’accord le 21 mars n’est pas encore arrivé, j’ai pensé réaliser une salade d’hiver, toujours de saison donc (!), avec quelques betteraves jaunes qui traînaient dans mon frigo depuis plusieurs semaines.

Le sucré de la betterave, le salé de la feta, le piquant et le croquant de l’oignon rouge, les saveurs délicieuses de la menthe et de l’aneth ainsi que la vinaigrette à l’huile d’olive, au citron et au vinaigre de riz ont fait de cette salade une chose délicieuse que je vous recommande fortement.







Salade de betteraves jaunes, à la feta, à l'aneth et à la menthe
4 portions
4 à 5 betteraves jaunes assez grosses
oignon rouge haché
aneth frais haché
menthe fraîche ciselée
feta

Vinaigrette :
2 parts d'huile d'olive
1 part d'acidité (1/2 vinaigre de riz, 1/2 jus de citron)

Cuire à grande eau, dans une casserole mi-couverte, les betteraves entières et non épluchées, pendant 35 à 45 minutes, dépendamment de la grosseur de celles-ci. Les betteraves sont cuites lorsqu'un couteau passe facilement à travers.

Égoutter les betteraves et les peler. Les couper en belles bouchées, et les déposer dans un saladier. Les laisser refroidir.

Au goût, ajouter de l'oignon rouge, de l'aneth et de la menthe. Réaliser la vinaigrette en respectant les proportions proposées dans le libellé de la recette. Verser sur la salade et mélanger.

Déposer la feta sur la salade et ne pas touiller. Servir.

Le lendemain, s'il reste de la salade, on peut ajouter au goût un peu d'aneth et de menthe ciselés histoire de raviver les saveurs.

18 commentaires:

  1. Alors, je ne te parlerai pas des fraises qui commencent à fleurir sur mon balcon.
    C'est vrai qu'on a un printemps précoce. Ce qui est plutôt rare.
    J'ai fait exactement la même salade mais avec du melon. Je goûterai bien ta version .
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. J'ai mangé des betteraves jaunes toute la semaine dernière avec une petite vinaigrette au balsamique blanc... c'est tellement bon! Je note celle-ci!

    RépondreSupprimer
  3. mi piace moltissimo la feta è molto versatile e si sposa bene con diversi gusti come in questa insalata

    RépondreSupprimer
  4. Avec ta description des ingrédients, j'ai hâte de tester, il faut que je trouve des betteraves jaunes. Merci !

    RépondreSupprimer
  5. Mince alors, si j'avais su qu'une simple photo allait te faire tant d'effet...je suis desolee. En plus j'ai pense a mes amis de Montreal en la postant, je sais bien que la difference est grande et que l'hiver se fait long par chez vous.
    Elle est lumineuse pourtant cette salade de betteraves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas à être désolée, Gracianne, ce n'était qu'une blague bien évidemment!
      Ces dernières années, on avait eu au Québec des printemps hâtifs comme en France et on y avait vraiment pris goût. Mais manifestement, cette année ce ne sera pas le cas. On annonce encore 15 à 20 centimètres de neige pour demain suivi d'un refroidissement. Quand le printemps va enfin se pointer le nez, on va capoter (Au Québec, capoter veut aussi dire s'exciter, s'emballer)!
      Lou

      Supprimer
    2. Et ici des records de chaleur - incroyables.

      Tenez bon.

      J'aime bien "capoter"

      Supprimer
  6. QUELLE DÉCOUVERTE !
    des bettraves jaunes ??????????????????
    je ne conaissais pas !
    j'avais vu des carottes violettes, des pommes de terre violettes, des tomates vertes mais je n'avais jamais vu de bettraves jaunes

    merci chère LOU pour le partage de cette découverte !
    bisous e Paris où il fait + 20°
    le Printemps est là avec la renaissance de Dame Nature

    il y a 1 an pile le 11 mars il faitsait - 9° et il y avait tellement de neige congelée partout que je n'avais pas pu avoir d etrain pour me rendre au travail !!!!!!!!!!!!!!!

    bises cordiales à toi mon Amie du Canada si cher à mon coeur <3
    Bree

    RépondreSupprimer
  7. Tu as raison... il faut faire preuve de retenue... sinon notre santé mentale risque clairement d'être affectée! Remarque, la mienne l'est déjà:) Ta salade est bien de saison et elle doit être vraiment délicieuse!

    RépondreSupprimer
  8. faut s'encourager on est à l'heure d'été! wouah ah ah...

    RépondreSupprimer
  9. la recette que j'ai ne me satisfait pas ,je suis très preneuse !! merci par avance
    un bon recette j'ais déjà traité un site comme ca http://le-couscous-marocain.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Lou ! Ah j'aimerais bien t'apporter le printemps mais tu sais ici en Belgique et en France, ces beaux jours ensoleillés ne sont pas forcément teintés de gaité et de légèreté. Les alertes à la pollution se succèdent : que les enfants ne fassent pas d'effort dans les cours de récré, que les personnes fragiles restent chez elles. Moi-même je ressens les effets dans ma gorge de cette poussière impalpable. Mais dans quel monde vivons nous ? Comme rien d'ambitieux et de concret n'est fait dans nos villes (contrairement à Londres et Stockholm), cela ne peut qu'empirer dans les années à venir... A quand le masque à gaz pour sortir à la pleine de jeux ?
    Pour ne pas rester sur cette note bien sombre, je me réjouis des notes colorées de ta salade. Sache que je n'ai vu de betteraves oranges et je suis le point de me demander si .... je ne vais pas commencer à être jalouse ;-) ! Je t'embrasse bien fort, Françoise

    RépondreSupprimer
  11. Betterave jaune, je ne connais pas.. belle découverte et superbe salade
    bises
    jojo

    RépondreSupprimer
  12. moi aussi je ne connais cette variété de betterave mais ça ne peut être qu'un régal
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. Les beaux jours sont de retour en France. Ta salade est donc la bienvenue.

    RépondreSupprimer
  14. Non mais c'est bien les salades d'hiver, si, si ! Et puis écoute, pour te consoler des betteraves jaunes je n'en ai pas encore vu par ici.
    C'est vrai que ces quatre dernières années que nous avons passé à Saint Pierre et Miquelon les hivers n'étaient pas si rudes qu'on nous l'avait promis, finalement c'est arrivé celui-ci et pas de chance nous sommes repartis l'été dernier et nous n'aurons pas connu un hiver qui dure, mais qui dure. Comme je trouvais qu'il était assez long comme cela, je comprends bien ton envie de printemps. Comme dit Françoise, ici il fait meilleur mais bonjour la pollution. Des biz.

    RépondreSupprimer
  15. je ne connais pas la betterave jaune, la tomate oui par contre
    Hum ... une jolie recette qui me donne faim !
    Bonne soirée à toi
    bisous

    RépondreSupprimer
  16. Je connais pas du tout la bettrave jaune (juste la rouge...) en tout cas, c'est une recette colorée qui donne envie de soleilll!

    RépondreSupprimer