dimanche 19 septembre 2010

Spaghetti aux moules


Mon festival de la tomate se poursuit : aujourd’hui, au menu, un spaghetti aux moules très facile à réaliser grâce à la technique de cuisson proposée.

Il est préférable d’employer des tomates rouges bien mûres, très goûteuses qui parfumeront agréablement la sauce.




Spaghetti aux moules
3 portions
spaghettis ou spaghettinis
100 ml d’huile d’olive
1 oignon finement haché
3 gousses d’ail finement hachées
4 grosses tomates mûres ou 5 tomates moyennes, la peau enlevée, coupées en cubes
900 g de moules nettoyées selon la méthode expliquée ici
2 c. à soupe de fines herbes fraîches, hachées (j’ai employé du basilic et du thym)
100 ml de vin blanc sec
sel et poivre du moulin
1 à 2 c. à soupe de persil haché

Précuire les spaghettis selon les indications du fabricant, mais en soustrayant 2 minutes du temps de cuisson proposé, les égoutter et les passer à l’eau froide pour stopper la cuisson. Une fois que les pâtes sont bien refroidies, les égoutter de nouveau et les mettre dans un saladier. Verser la moitié de l’huile d’olive, soit 50 ml, et brasser. Réserver.

Chauffer le reste de l’huile à feu vif dans un grand chaudron. Baisser un peu le feu, ajouter l’oignon, l’ail et les tomates. Cuire pendant 10 minutes, à découvert.

Ajouter les moules, les fines herbes (sauf le persil), le vin blanc, le sel et le poivre. Couvrir et cuire à feu fort pendant 4 minutes. Pendant la cuisson, prendre le chaudron par ses poignées et bien brasser son contenu afin que les moules cuisent également.

Lorsque les moules sont cuites, donc ouvertes, ajouter les spaghettis précuits. Mélanger délicatement et cuire 1 à 2 minutes supplémentaires. Garnir de persil pour servir.

Cette recette est tirée de Moules et Palourdes, Les Éditions de l’Homme, 2002.

12 commentaires:

  1. ce plat de moules est fort appétissant et change agréablement des moules marinières.
    biz et bonne journée,
    samia

    RépondreSupprimer
  2. Très appétissant effectivement et des photos magnifiques.Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Hello chère Lou,
    Tes spaghettis aux moules sont parfaits ! Quel régal et ton astuce de cuisson est très utile pour parfaitement les réussir comme toi. Tous les chefs ne dévoilent pas leurs secrets de réussite, merci de nous offrir les tiens !
    Amitiés d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Lou,
    Huuummm.. des moules aux spaghettis... J'habite en bord de mer et mange beaucoup de moules lorsque c'est la saison ...qui va hélas bientôt se terminer pour la reproduction...
    Mais je ne connaissais pas ces moules ainsi faites...
    C'est un réel plaisir de les decouvrir. Une prochaine fois, il faudra que j'essaie, avec les tomates et les spaghettis, cela doit être divin...
    ... Je ne savais pas que tu avais des petis enfants Lou ...
    Je te souhaite une excellente semaine,
    Bises,
    Patricia - La Table de Pénélope

    RépondreSupprimer
  5. Allez, on met un grand bavoir comme les américains lorsqu'ils mangent du homard et on s'attable ! ;o) Ces pâtes ont l'air terriblement bonnes !
    Bisous
    Hélène

    RépondreSupprimer
  6. Cuisine campagne de France
    Mon coquillage préféré. J'en ai justement une poche au frigo.Tes photos sont trop belles, quel talent.
    Bonne semaine. Canotte.

    RépondreSupprimer
  7. Tout ce que j'aime dans cette assiette. ;-)

    RépondreSupprimer
  8. J'adore les moules. Merci pour ce repas simple et savoureux.

    RépondreSupprimer
  9. Les italiens aussi mettent de grandes serviettes pour manger ce genre de plat. Superbe, et superbes photos une fois encore.

    RépondreSupprimer
  10. Merci de vos chaleureux commentaires!
    @Gracianne : tu vois, c'est quelque chose que j'avais oublié, mais je me souviens maintenant avoir vu ça de mes propres yeux quand je suis allée manger dans un restaurant à Gênes : en effet, les Italiens se protègent quand ils mangent ce plat!
    Lou

    RépondreSupprimer
  11. J'imagine très bien manger ce plat goûteux dans ton jardin :-) Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  12. Hum!!!!!!!!! des moules, quel bonheur ces petits coquillages tout fragiles.....j'en veux!!!!!!!

    RépondreSupprimer

Vos commentaires me font plaisir et c'est grâce à eux que j'apprends à vous connaître et ça, c'est vraiment chouette!